• Tél : 01 43 79 13 06

Portrait Laurent FROISSARD

7 Mar, 2018

Portrait Laurent FROISSARD

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je suis Laurent Froissart, gérant de la société Bikom. Ma formation de base est artistique comme créatif. J’ai créé ma propre agence de communication à l’âge de 25 ans. Vingt ans plus tard je suis toujours entrepreneur dans un métier lié à la communication.

Dans quel secteur d’activité et sur quel(s) métiers) proposez-vous vos services ?

Je propose mes services dans la conception et la fabrication de publicité sur le lieu de vente (PLV). Mon entreprise Bikom dispose de son propre atelier et son effectif est de 10 salariés. Bikom dispose d’un outil de production industriel avec un parc machine de plus de 500 000 euros.

Nous travaillons de façon éco-responsable en utilisant une matière première qui est le carton, 100% issu du recyclage. Cette matière est aussi 100% recyclable et nos déchets sont aussi recyclés. Nous faisons du 100% français, la matière carton est produite en France ainsi que les encres de nos machines.

Nos clients sont de type grands comptes dans différents secteurs : alimentaire, automobile, bricolage, bâtiment, industriel, etc. De nombreuses réalisations de Bikom se retrouvent dans vos magasins les plus proches pour promouvoir et mettre en avant des produits.

Pourquoi vous choisir vous plutôt qu’un autre ?

Bikom s’est spécialisé dans la petite et moyenne série, et dans les délais très courts.
Nous nous distinguons aussi par le Made in France et une gestion du personnel bienveillante, progressiste.

Pourquoi êtes-vous devenu entrepreneur ?

Je suis devenu entrepreneur car les entreprises dans lesquelles j’ai travaillées ne m’ont pas donné ma chance. On m’a remis en place dans un grand groupe, « vous n’avez pas les diplômes pour évoluer ». Alors j’ai décidé par revanche de montrer de quoi j’étais capable. L’autre raison c’est que je suis issu d’une famille d’entrepreneurs, mes grands-parents étaient agriculteurs dans le nord, mon père artisan dans le bâtiment et mon fils vient de se mettre aussi auto-entrepreneur dans le web. C’est une façon de se réaliser.

Qu’en tirez-vous comme satisfactions ?

Donner une chance a toutes les personnes que j’ai pu recruter et former. Aujourd’hui la plupart d’entre eux ont un vrai métier et construisent leur vie. Personnellement j’ai réussi à conjuré le sort, sans diplôme vraiment adapté à la création d’entreprise j’ai eu l’occasion de démontrer que l’on pouvait réussir malgré tout. Depuis 1996 j’ai créé plusieurs entreprises, à chaque fois la réussite était au Rendez-Vous. Je me souviens de ma prof principale de 3ème qui disait à ma mère que je n’arriverai jamais à rien ! J’ai créé tellement de richesse et d’emplois dans ce pays que je souhaite à tout le monde d’avoir la même volonté pour dire que non, tout n’est pas écrit d’avance. Que ce soit la maladie, le handicap, le niveau scolaire, rien ne doit dicter la vie des gens à l’avance. Ma maladie m’a au contraire donnée des ailes et la force d’aller plus loin.

Pour quelle(s) raison(s) vous êtes-vous inscrit sur la plateforme TIH Business ?

Je me suis inscrit car je suis membre depuis peu de l’association H’up entreprendre. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs en situation de handicap et avec des compétences hors du commun. Je me suis senti concerné et cette inscription m’a paru évidente !

1 commentaire

  1. Totalsafepack
    says:

    Merci ma chère Jeannette !!! bisous

Laissez une Réponse

*