• Tél : 01 43 79 13 06

Portrait de Gwladys JATIVA

8 Sep, 2017

Portrait de Gwladys JATIVA

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

TIH Gwladys Jativa

Je conçois et anime des formations en communication et efficacité personnelle et professionnelle.

Je suis passionnée par l’Humain et tout ce qui touche aux relations humaines.

Et je suis intimement convaincue que si chacun d’entre nous avait ne serait-ce que des bases en communication non violente, les relations dans le monde seraient tout autre…

Une idée bouddhiste dit que celui qui sauve une vie, sauve l’humanité. Et je crois que celui qui œuvre à s’améliorer, améliore le monde.

Alors chaque jour j’œuvre à m’améliorer. Et quand je peux donner à d’autres les outils qui m’ont aidée sur ce chemin, je suis contente ! J’ai rempli ma mission.

Dans quel secteur d’activité et sur quel(s) métiers) proposez-vous vos services ?

J’interviens dans tous types de structures : entreprises privées de toutes tailles, services publics.
Mes formations s’adressent à tous ceux qui sont désireux de construire des relations plus saines et plus humaines, parce que je suis convaincue que de meilleures relations entre les êtres humains mènent à de meilleurs résultats.
Quand les humains qui constituent l’entreprise sont bien avec eux-mêmes, ils sont bien avec les autres, et tout le reste suit.

Pourquoi vous choisir vous plutôt qu’un autre ?

En choisissant de travailler avec moi, vous choisissez de remettre l’Humain au cœur de tout et d’en faire une priorité.
Vous choisissez également un enseignement pratique et pas seulement théorique : tous les outils que je transmets en formation, je les mets en application dans mon quotidien.
Tous sont testés et mis en œuvre avant de faire l’objet d’une formation. Et je ne garde que ceux pour lesquels je peux témoigner des résultats et de l’efficacité.

Pourquoi êtes-vous devenu entrepreneur ?

Je ne crois pas trop au facteur génétique, mais je dois bien reconnaître qu’il y a quelque chose de familial dans le fait de devenir entrepreneur : mon grand-père paternel à fondé la 1ère entreprise de la famille : une carrosserie. Au décès de mon grand-père, mon père a pris sa suite. Quand mon père a pris sa retraite, c’est ma sœur qui a repris l’entreprise familiale.
Mon oncle était lui aussi chef d’entreprise. Et un de mes cousins a lui aussi ouvert une carrosserie-mécanique.

Ado, je rêvais d’ouvrir une librairie spécialisée en médiéval fantastique. Aujourd’hui seule ma bibliothéque personnelle y ressemble !

Ce rêve n’a pas tout à fait abouti, mais lancée sur le marché du travail, je me suis vite rendue compte que le monde du travail ne valorise pas les différences, bien au contraire !
Etant sur-efficient mental, ces adultes que l’on appelle « zèbre », j’ai toujours eu du mal à trouver ma place dans ce contexte.
Et bien que convaincue que ma différence est une vraie chance, elle était un sérieux handicap dans les différentes structures ou j’ai travaillé comme salariée.
Alors un jour, je suis revenue à mon rêve d’ado : créer ma propre activité !

Qu’en tirez-vous comme satisfactions ?

Elles sont immenses !
Et je ne sais pas par où commencer…
D’abord, travailler à mon compte me permet de satisfaire une valeur très importante pour moi : la Liberté.
Je gère mon planning, mes contrats, mes thèmes d’intervention, etc.
Et puis je peux satisfaire mon goût pour l’apprentissage : chaque nouveau thème de formation est pour moi l’occasion d’un travail personnel sur le sujet. Quand j’ai créé mes formations sur « améliorer sa mémoire », j’ai lu des tonnes de livres sur le sujet, j’ai expérimenté tout un tas d’exercices avec mes enfants, je me suis plongée dans des ouvrages sur les neurosciences cognitives, et j’ai appris énormément de choses ! Et j’ai amélioré ma mémoire !

Pour quelle(s) raison(s) vous êtes-vous inscrit sur la plateforme TIH Business ?

Oh là là.. La aussi vaste sujet…
Je vais essayer d’être concise, ce qui n’est pas toujours mon fort

J’ai souvent été qualifié de « bizarre », « étrange », « extra-terrestre ». Plus jeune, cela me posait un vrai problème. Et souvent en plaisantant, je disais que chez moi le handicap ne se voyait pas parce qu’il était dans ma tête.

Il m’a fallu attendre d’avoir 40 ans pour que quelqu’un pose un nom sur ma manière de fonctionner (qui est toujours qualifiée de « bizarre »…) : sur-efficience mentale.

Et dans le même temps, un autre diagnostique a été posé : spondylarthrite ankylosante.

Je me souviens avoir dit à un très bon ami et collègue : « Mince, je ne pourrai plus faire ma blague sur le handicap qui ne se voit pas ! »

Je n’aime pas ce mot « handicap ». Il nous « étiquette ». Mais je crois que c’est humain…

Je crois que c’est seulement une autre différence. Et la différence, c’est ce qui fait la richesse des relations humaines. C’est aussi ce qui fait que notre espèce peut survivre et évoluer depuis tant d’années.

La ressemblance, c’est la mort de l’espèce par inertie.

Voilà pour quelle raison je me suis inscrite sur tih-businnes : pouvoir continuer à transmettre ce message fondamental : acceptons nos différences quelles qu’elles soient. Parce qu’elles sont une vraie chance d’apprentissage et d’évolution !

TIH Business

Laissez une Réponse

*