• Tél : 01 43 79 13 06

Nouvelles règles d’intervention de l’AGEFIPH

18 Avr, 2018

Nouvelles règles d’intervention de l’AGEFIPH

logo METODIA

L’association vient de publier une mise à jour de son catalogue, le METODIA, pour informer tous les ayants droits des possibilités d’intervention offertes, sous 3 grandes thématiques : les aides à l’emploi, les aides à la compensation et les aides à la formation.

Pour les travailleurs indépendants handicapés, il est toujours utile de bien connaitre ces dispositifs qui peuvent venir soutenir une activité de sous-traitance avec unités bénéficiaires.

Voici donc les dispositifs ouverts aux entrepreneurs handicapés pour eux-mêmes, mais vous pouvez lire le guide complet en cliquant ici, notamment pour identifier tous les dispositifs qui sont à votre disposition pour embaucher ou maintenir dans l’emploi des apprentis et des salariés.

L’aide forfaitaire à la création d’activité.

Ouverte à toutes les personnes bénéficiaires de l’article 5212-13 du Code du Travail ayant un projet de création ou de reprise et inscrites chez Pole Emploi, cette aide est une participation financière forfaitaire de 5000 euros en 2018.
Quelques conditions sont imposées : il faut que le créateur apporte 1500 euros en parallèle, il faut faire la demande avant d’avoir créé et il faut suivre le parcours d’aide à la création (qui peut prendre de 3 à 6 mois).

L’enveloppe personnalisée d’aide ponctuelle à l’emploi

Cette enveloppe de 400 euros/an vise à lever un ou des obstacles financiers dans l’avancement d’un projet professionnel pour des personnes en grande précarité.
En théorie, cette aide vise à faciliter une recherche d’emploi mais il est possible d’essayer de la mobiliser dans une démarche de préparation d’un projet entrepreneurial. C’est la notion de projet professionnel qui doit être argumentée.
Complémentaire à des aides de compensation du handicap, ce coup de pouce doit être demandé par un conseillé Cap Emploi ou une mission locale, par tranche de 100 euros.

Les aides à la compensation

Seules deux aides sont ouvertes aux TIH, les prothèses auditives et les aides aux transports. Pour les autres équipements de compensation, ils sont considérés comme couverts par l’enveloppe d’aide à la création.

Les prothèses auditives sont éligibles à une aide AGEFIPH pour les entrepreneurs, avec un plafond de 700 euros pour une et 1400 pour deux. Les autres aides techniques ne sont malheureusement pas ouvertes aux TIH : ni bloc-notes et plages tactiles braille, ni matériels non brailles.

L’aide à l’aménagement d’un véhicule particulier, avec ou sans son acquisition, vise à rendre possible la conduite ou l’utilisation d’un véhicule, avec un plafond fixé à 50% du coût de l’aménagement et dans la limite de 9000 euros (10 000 si acquisition du véhicule).
Cette aide peut être demandée tous les 5 ans.

L’aide ponctuelle aux trajets peut venir compenser le handicap d’une personne dont les contre-indications médicales ne permettent pas l’usage des transports en commun. Ce financement de prestation de mobilité est plafonné à 4000 euros.

L’aide au surcoût du permis de conduire est malheureusement réservée aux étudiants, salariés et demandeurs d’emploi.