• Tél : 01 43 79 13 06

Impact de la RGPD sur nos Entreprises

16 Mai, 2018

Impact de la RGPD sur nos Entreprises

Face aux dérives de certaines grosses entreprises du net, la Commission Européenne a eu la bonne idée de redonner du pouvoir aux internautes et de remettre de la transparence dans les pratiques des sociétés.

Les nouvelles règles RGPD – Réglementation Générale sur la Protections des Données – vont profondément remettre en question les démarches d’AARRR (Acquisition-Activation-Rétention-Revenu-Référence) au détriment des start-ups du web. Cette démarche marketing vise à favoriser un développement rapide tout en se projetant dans une croissance à long terme.
Plus de détail ici : https://www.forceplus.com/blog/aarrr-strategie-marketing

Explications sur la RGPD

Le 25 mai 2018 les nouvelles règles de protection des données personnelles seront applicables dans toute l’Europe. Toutes les grandes plateformes sont en train d’intégrer ces dispositifs qui visent notamment à bien expliquer et recueillir de façon formelle le consentement des internautes avant de les mettre en base de données. Et donc ensuite de pouvoir les alimenter en publicités ciblées.
Il s’agira aussi pour toutes les entreprises de prendre des mesures sérieuses pour assurer le stockage de ces données (dont les plus sensibles, n° de CB, données médicales, données religieuses…).

Les entrepreneurs en situation de handicap TIH sont concernés. Si vous avez une base de données elle doit être conforme.
Votre site collecte les adresses des visiteurs pour leur proposer une newsletter ?
Vous avez un registre informatisé de votre personnel dans la compta ?
Vous avez une pointeuse pour vos collaborateurs ?
Rien qu’un tableau Excel avec une liste de noms vous place dans le champ de la loi.
Assurez-vous d’être en conformité et demandez à vos sous-traitants s’ils le sont, car
très bientôt les grands groupes demanderont à leurs prestataires dont les prestataires handicapés, l’engagement d’être conforme RGPD.
Pour information, un travailleur indépendant handicapé propose ses services de conseil sur ces sujets, n’hésitez pas à le consulter ici.

Pour aller un peu plus loin :

Face aux grands moyens publicitaires dont disposent les grands groupes, les start-up ont développées des outils agiles et peu coûteux pour acquérir des clients via internet, ce sont les techniques de funnel et de growth-hacking.

Initialement un peu sauvages, ces outils d’acquisition de prospects (nurturing) se sont affinés avec 2 axes majeurs :

  • attraper l’adresse IP de votre ordinateur/smartphone et vous suivre d’un site visité à un autre grâce aux cookies et trackers qui sont déposé dans le cache de votre navigateur pour comprendre ce que vous recherchez et vous faire apparaitre comme par magie 2 jours plus tard des bannières publicitaires en lien avec vos envies ;
  • collecter vos adresses email pour vous envoyer des messages ciblés, en vous testant régulièrement avec des messages alternatif (A/B testing). Selon vos réactions de clic ou de non-clic dans l’email (feedback-loop), vous êtes trié dans différents profils de clients (target segments) et vous aurez ensuite des messages de plus en plus ciblés.

Avantage de ces outils AARRR, ils ne sont pas aussi couteux que des campagnes de publicité presse-télévision, et ils sont très efficaces pour aller au-devant de vos désirs de consommation. Comme ces outils sont performants, les grands groupes les utilisent aussi désormais.

2 gros défis viennent de frapper coup sur coup cette culture web.
Premier choc fin 2017, la nouvelle version du logiciel de navigation Safari, qui est utilisé par 98% des utilisateurs Apple, ne permet désormais plus de suivre les visiteurs (stockage limité des cookies). Même des sociétés leaders sur ce marché comme Criteo ont été immédiatement mises en difficulté.
Avec ce second choc RGPD, c’est carrément la panique. Plus de suivi automatisé des visiteurs, plus d’emailing issus de traitements croisés…des centaines d’agences spécialisées vont fermer. Les syndicats CGT-growthhackers, SUD-DATA et UNSA-Start-up envisagent même des mobilisations et des grèves.

Pour les internautes, derrière la bonne nouvelle de cette meilleure protection, c’est un grand retour en arrière, en pire.
Les publicités et les emails ne pouvant plus être ciblés, nous allons faire face à 10 à 20 fois plus de messages envoyés au hasard (lead génération en masse) pour espérer avoir un taux de retour acceptable…

Voici quelques mesures à prendre si vous êtes propriétaire ou gérez un site internet
Le maitre mot du RGPD est le consentement, plus aucune donnée d’utilisateurs ne pourra être collecté ou déposé sans le consentement de celui-ci.

  • L’inscription a une newsletter devra désormais toujours être un « opt in actif » et non plus « opt in passif ». Cela signifie que la case pré cochée lors d’une inscription sur un site internet ou sur un formulaire de contact est désormais interdite, l’internaute devra volontairement cocher la case pour s’inscrire à une newsletter.
  • Les sites internet doivent également maintenant mentionner leur politique de cookies car les analytics Google utilise les cookies pour suivre les données de suivies. Le RGPD prend en compte la politique cookies uniquement de collecte de données, pas les cookies de fonctionnement d’un site.
  • Les sites marchand qui collecte des données, et tous le font, devront assurer aux internautes que la collecte est cryptées, d’où le passage des sites de http en https. Nous vous proposerons dans un prochain article, quelques conseils pratiques afin de réussir ce passage pour les indépendants handicapés qui ont leur propre site internet.

Laissez une Réponse

*